Serious Game

Fin septembre, Daesign -éditeur de serious games- a présenté à ses clients en avant-première sa toute dernière création : « M comme Manager ». Ce serious game générique dédié aux managers est le résultat d’une collaboration entre Daesign et plusieurs sociétés (Orange, Natixis, PwC, Air France….) qui ont mutualisé leurs efforts et leurs moyens pour sa conception.  Il est donc le premier jeu sérieux à être conçu en crowdfunding et c’est justement ce mode de conception innovant qui fait toute sa particularité.

« Serious Games » : se former au management en jouant

Selon les données du projet de loi de finance pour 2013, les entreprises ont consacré 13,1 milliards d’euros en 2010 à la formation professionnelle. Or, les nouvelles technologies donnent de plus en plus accès à de nouveaux contenus, plus attrayants, moins coûteux et disponibles à distance. Les Serious Games (SG) font partie de cette nouvelle génération d’outils numériques et constituent une véritable révolution dans le domaine de la formation professionnelle. Il s’agit de « jeux sérieux » qui renferment à la fois efficacité pédagogique et plaisir du jeu vidéo permettant de capter et mobiliser l’attention de l’apprenant. Après avoir réussi à concilier l’utile et l’agréable, ils s’adressent à présent aux PME avec des « titres » accessibles en ligne pour former les managers et leurs collaborateurs.

L’analyste Laurent Michaud, chef de projet Loisirs Numériques à l’Idate, l’observatoire français de l’économie numérique et d’Internet, souligne que « le Serious Game est un secteur en cours de structuration et d’industrialisation qui compte en France une bonne centaine de concepteurs, développeurs et éditeurs ».

Un Serious game créé en mode crowdfunding

Afin de faire face au problème de restrictions budgétaires auquel se confrontent les sociétés quand elles cherchent à mettre en place des parcours de formation innovants, Daesign a décidé de bâtir un parcours de formation d’un nouveau genre en mutualisant les budgets, les moyens, les savoir-faire et les expertises de ses clients.

Plusieurs sociétés telles que Natixis, Orange, Air France et PwC ont répondu à l’appel de Daesign. Elles ont ainsi constitué des groupes de travail dirigés par Daesign pour discuter et partager leurs expertises et leurs problématiques dans le but de concevoir un nouvel outil de formation en mesure de répondre à leurs besoins tout en respectant les restrictions budgétaires, car chaque société co-finance l’outil. « M comme Manager » est donc le premier serious game élaboré en crowdfunding c’est-à-dire en mode participatif et coopératif. « Ce mode de production se prête à traiter d’autres sujets, nous avons de multiples sujets en cours d’analyse ou en production sous cette forme en ce moment: juridique, vente, relation clients… C’est une formule qui marche et qui peut s’appliquer à de nombreuses thématiques », explique Damian Nolan, Président de Daesign.

Une formation de management en ligne

M comme Manager est certes un jeu vidéo mais c’est avant tout un outil de travail dédié à la formation. Il s’agit d’un serious game générique qui offre un parcours de formation à la carte. Il est accessible en ligne et disponible sur tablette et sur smartphone ce qui donne la liberté aux managers de choisir le temps et le lieu de la formation. « Les premières séquences traitent de l’entretien difficile et de la gestion du temps», précise Claire Gautier, directrice commerciale à Daesign. Au fil du temps, ce jeu pourra évoluer et s’enrichir par de nouveaux modules toujours élaborés conjointement avec des entreprises.

Développé sous Unity 3D, le jeu présente un parcours de formation évolutif, ludique et directement accessible en ligne mais il a toutefois été conçu de manière à trouver sa place en blended learning. En effet, il donne la possibilité d’être utilisé en salle lors de sessions de formation en présentiel. En conclusion, l’expérience est une véritable réussite. « Quand nous voyons les images, l’interactivité et le côté jeu dans la formation serious game M comme Manager, nous nous disons que c’est pleinement réussi ! », souligne Pascal Aubert, Responsable des programmes e-learning, Natixis.

Articles similaires :

  1. Un logiciel de e-learning pour limiter le temps passé sur Facebook par vos enfants
  2. Le cabinet Phillips Consulting initie un programme international de e-learning pour dirigeants d’entreprises
  3. Fleur Pellerin lance le projet d’une école de l’entrepreneuriat pour tous