Y Generation Education

Y Generation Éducation, une nouvelle start-up française vient de lancer une nouvelle méthode d’apprentissage qui devrait révolutionner l’e-learning et faciliter l’accès au travail au plus grand nombre. La start-up participe notamment au Google Impact Challenge et espère remporter les 500.000 euros. Elle a d’ailleurs toutes ses chances !

Une start-up à l’américaine !

Y Generation Éducation est née d’une collaboration entre Clémence Coghlan, Ludovic de Gromard et Lois Warner, trois amis diplômés de grandes écoles de commerce qui ont le même goût pour l’entrepreneuriat.  La vingtaine bien entamée, les trois jeunes diplômés se lancent dans un projet peu commun, celui de créer une plateforme visant à former des jeunes actifs aux compétences qui répondraient aux besoins des entreprises-recruteurs.

Cette idée est venue de Ludovic à la suite d’une séance d’entretien qui a compté plus 1200 candidats. Avec son MBA en poche, le jeune homme a été envoyé à Dubaï par la société qui l’emploie, un groupe spécialisé dans la fabrication de bouteilles de luxe.  Une fois sur place, il est en charge de recruter une équipe de 180 personnes, mais il s’avère que c’est plus difficile qu’il le parait de trouver des perles rares, répondant aux qualifications et aux compétences exigées par l’entreprise-recruteur.

Mettre en place un système d’intelligence artificielle

À la suite de cette expérience peu concluante, Ludovic cogite sur la meilleure manière de combler les besoins des entreprises, c’est là que lui vient l’idée de créer une plateforme de formation des jeunes salariés dans les pays défavorisés financés par les entreprises-recruteur.

L’idée parait réchauffée, mais la méthode d’e-learning proposée par la start-up française n’a rien à voir avec les MOOCs traditionnels. En effet, Y Generation Éducation propose un système d’intelligence artificielle, un programme d’exercices interactifs qui s’adapte à tous les niveaux de connaissances. Aussi, l’apprentissage peut être de quelques dizaines d’heures pour les esprits vifs à une bonne centaine pour ceux qui éprouvent plus de difficultés à assimiler les cours d’e-learning.

Une idée qui vaut de l’or

Les trois entrepreneurs ont développé cette idée en partenariat avec Corée Skills Mastery Learn, une société américaine qui se spécialise depuis des années dans la conception de ce type de programme.  Ludovic, Clémence et Lois semblent bien lancés puisqu’ils ont déjà réussi à rassembler 500.000 euros après une première levée de fonds.

Également en lice pour le Google Impact Challenge, une compétition organisée par Google et ouverte à tous les porteurs de projets solidaires, les trois jeunes espèrent remporter les 500 000 € mis en jeu afin de boucler leur capital de lancement. Dans le cas où ils ne remportent pas la somme, Ludovic mise sur le financement des entreprises. Il sait que ce ne sera pas évident, mais ce n’est pas impossible. D’ailleurs, Y Generation Éducation a déjà le support de Mohammed Yunus, le célèbre créateur du micro-crédit, qui a accepté de devenir le président d’honneur du projet.  Henri Lachmann, l’ancien PDG de Schneider Electric, est devenu le conseiller des trois fondateurs sur la bonne marche de la start-up.

L’avenir s’annonce sous de bons auspices

Avec des projets de développement plein la tête, Ludovic, Lois et Clémence comptent bien tout faire pour que leur business rapporte et si tout se passe bien, le lancement officiel du projet sera pour 2016. Après Casino et Renault, ils vont lancer des formations pilotes dans leur site brésilien pour de nouvelles enseignes telles que L’Oréal, Danone ou encore Schneider Electric. Pour rappel, Y Generation Éducation est actuellement basée en France, mais est couplée à une entreprise située au Brésil.

Articles similaires :

  1. Macmillan Digital Education acquiert Maths Doctor pour améliorer ses services e-learning
  2. L’Estonie, l’un des pays les plus connectés au monde
  3. Le chinois devient à la portée de tout le monde grâce à Chineasy de Shao Lan