video

Opter pour la vidéo comme outil d’apprentissage serait un atout à retenir pour tous les établissements qui proposent l’e-learning. Bien plus simple à assimiler et plus facile à utiliser, la vidéo vient supplanter les autres types de contenus tels que les fichiers Word et PDF qui sont bien souvent épuisants pour le lecteur.

La vidéo pour mieux apprendre

 

D’après les recherches faites par Forrester Research, il semblerait qu’une minute de vidéo soit l’équivalent de 1,8 million de mots.  Ces statistiques viennent confirmer le fait qu’il revient plus judicieux aujourd’hui d’utiliser des vidéos pour exposer les cours au lieu de longs contenus difficiles à assimiler. En plus d’être efficace, ce système s’avère ludique et adapté à toutes les thématiques retenues, de quoi permettre aux apprenants d’apprendre aisément à leur propre rythme. Dans sa dernière analyse, l’institut Médiamétrie vient d’ailleurs confirmer cette tendance. Il semblerait que plus de 10,2 millions de Français ont passé 2/3 de leur temps à regarder une vidéo sur internet et parmi les contenus les plus plébiscités, l’on citera les programmes courts avec une bonne qualité d’image. Médiamétrie rajoute que si la vidéo connait actuellement un regain d’intérêt auprès des 15 à 35 ans, c’est parce qu’ils rentrent dans la catégorie de ces gens hyper-connectés qui ne peuvent vivre sans leurs gadgets (Smartphone, tablette, etc.) qui trouvent plus attrayant de suivre des cours vidéo que des cours en PDF.

Pour ceux qui se demandent quels sont les réels avantages de la vidéo, l’on citera l’accessibilité, car il suffit de lancer la vidéo pour accéder à son contenu. Pour le formateur, il est inutile d’avoir des compétences en montage vidéo, car il ne devra se concentrer que sur le contenu et assurer que celui-ci soit clair.  L’autre avantage se réfère à son efficacité, car les apprenants auront plus de loisirs à lire une vidéo qu’à lire des contenus textuels. Et comme les vidéos sont généralement courtes, cela permettra aux apprenants de se concentrer sans grande peine.

Des MMOCs aux vidéos

 

Depuis ces dernières années, l’e-learning a connu un vif intérêt de la part des apprenants qui, las des systèmes classiques, ont trouvé plus intéressant de se tourner vers les formations en ligne qui usent de quizz et de contenus multimédias comme supports d’apprentissage. Souvent proposés avec des indicateurs de suivi et un accompagnement à travers des tutoriels, ces mini sites web intègrent actuellement des modes d’apprentissages attractifs comme les vidéos et les salons. On retrouve notamment ce procédé avec les MOOCs, ces cours en ligne dont la pédagogie a été pensée pour aider les apprenants à apprendre plus facilement et à les inciter à mieux interagir avec les formateurs et les autres apprenants. Après chaque vidéo, des tests d’aptitudes sont proposés pour évaluer les connaissances des apprenants.

Il conviendra toutefois de rappeler que pour s’assurer que les vidéos soient efficientes, il faudra les créer en ciblant divers types d’apprenants en MOOCs. Il est notamment impératif que les contenus partagés dans la vidéo soient compréhensibles par le grand public. Pour ce faire, la diction devra être claire et les cours devront être résumé pour que la vidéo ne dure pas plus d’une demi-heure, car si l’on sait la capacité de concentration d’un individu est en moyenne de douze minutes, il serait peu judicieux de proposer une vidéo d’une heure. Enfin, il convient de rappeler que la qualité d’image doit être parfaite pour donner envie aux apprenants d’en découvrir plus.

Articles similaires :

  1. IDIKO, des capsules vidéo en ligne pour améliorer la qualité de vos présentations
  2. Sourdoués e-learning : un campus pour les sourds
  3. e-learning : L’Afpa collabore avec Orange