Comparée à des pays comme les Etats-Unis ou le Danemark, la France accuse un retard énorme en termes d’équipements technologiques à l’école. Pour rattraper ce retard, l’Education Nationale lance ce jeudi le projet du développement du numérique à l’école en donnant le feu vert à l’expérimentation de la tablette numérique française TED.

TED est déjà testée depuis l’année dernière dans deux collèges de Saône-et-Loire par une soixantaine d’élèves de 6e dans les cours d’anglais et d’histoire-géographie.

Durant l’année scolaire 2013/2014, elle sera également expérimentée par 13 collèges supplémentaires du département dans des cours de français et de mathématiques jusqu’en juin 2015.

 

TED : présentation et fonctionnement

TED, Tablette pour une Education Digitale, est fabriquée en Bourgogne par la société française Unowhy (qui est déjà à l’origine de la tablette QOOQ). Elle a été sélectionnée dans un appel à projets sur « Services numériques innovants pour l’e-éducation » dans le cadre des investissements d’avenir. La nouvelle tablette tactile dispose d’une série d’outils pédagogiques : des manuels scolaires numériques, des dictionnaires, des contenus multimédias, des bases d’e ardoise numérique. Elle est également dotée d’un stylet, d’une calculatrice, d’un micro-casque qui permet aux élèves de s’enregistrer et aux professeurs de les écouter ensuite, d’un lecteur audio-vidéo et d’un logiciel de dessin avec un accès internet (Wi-Fi ou ethernet) contrôlé par l’enseignant.  Elle associe un contenu digital et des fonctions interactives. « Nous proposons des contenus en fonction des différents usages, chaque enseignant a sa façon de faire », et une maîtrise variable des outils numériques, a expliqué à l’AFP Sylvain Fayol, directeur innovation d’Editis Education et Référence (Bordas, Le Robert, Nathan, Paraschool…).

L’objectif de ce projet est d’améliorer les usages pédagogiques, à la fois pour l’élève et pour l’enseignant et de « renforcer le plaisir d’apprendre et d’aller à l’école, permettre d’apprendre plus efficacement grâce au numérique« , a déclaré le ministère de l’Education Nationale dans un communiqué publié courant juin. L’expérimentation TED ouvre la voie d’une pédagogie moderne, efficace et complémentaire aux matériels scolaires classiques en faveur des jeunes français. Si cette initiative est couronnée de succès, l’objectif sera alors d’équiper les 64 835 écoles, collèges et lycées de l’Hexagone.

 

Débat autour du numérique à l’école : des avis controversés

L’école numérique est loin de faire l’unanimité chez les Français. Alors que les élèves semblent enthousiastes, les chercheurs et médecins sont encore perplexes et rappellent les dangers causés par l’exposition prolongée aux écrans. Le reportage réalisé par TF1 concernant ce projet a donné la parole aux élèves qui ont mis l’accent sur les avantages présentés par la tablette : « au lieu de me tourner les pouces, je vais sur un site […] Ça me permet de pouvoir continuer de travailler mon anglais en attendant que les autres finissent », commente un collégien.

Par ailleurs, les professeurs ayant testé cet outil numérique durant l’année précédente trouvent les élèves plus autonomes et plus dynamiques. D’ailleurs, ils ont la possibilité de suivre les progrès des élèves sur leurs propres ordinateurs grâce à un logiciel spécial permettant aux enseignants d’envoyer des exercices ou des documents et de suivre les connexions de l’enfant sur la TED même chez lui, ce qui limite le risque d’une éventuelle addiction.

D’autre part, un sondage réalisé par le baromètre de l’économie numérique de l’Université Paris-Dauphine (réalisé avec Médiamétrie) a révélé que huit français sur dix sont favorables à l’usage des tablettes tactiles à l’école et estiment qu’elles seraient utiles aux élèves. L’atout le plus évident serait d’alléger le cartable des élèves, vient ensuite une meilleure interactivité avec le cours et/ou le professeur et  un mode d’apprentissage plus ludique.

Quant aux risques envisagés, vient en premier lieu la trop grande exposition des enfants aux écrans suivis par la dévalorisation des livres et enfin le risque de vol.

Articles similaires :

  1. La Bic Tab : la tablette française dédiée au e-learning
  2. Ecole Française de Comptabilité