« Les MOOCs débarquent en France » est le nom de l’infographie réalisée récemment par HelloMentor. Le site de cours particuliers à distance a fait l’état des lieux du développement des MOOCs dans le domaine de l’enseignement en France.

La France est en retard en matière de cours en ligne

Selon l’infographie d’HelloMentor, 20% des français connaissent les MOOCs face à 33% pour les américains. Or les établissement français ne semblent pas suivre le rythme de leurs apprenants. En effet, seulement 3% des établissements français proposent des cours en ligne contre 80% pour les universités américaines. Ceci met l’accent sur un problème relatif au système éducatif français qui accuse un retard énorme dans le domaine du numérique et de l’enseignement en ligne par rapport aux établissements des Etats-Unis.

En cette rentrée 2013, la vague des MOOCs s’abat sur la France et on note de sérieux efforts de la part du gouvernement pour rattraper ce retard. Le lancement de la première plateforme francophone de MOOCs dans le cadre du projet FUN (France Université Numérique) va accroitre le nombre de cours disponibles en français et l’apprentissage en ligne sera accessible aux apprenants francophones. Des cours d’université gratuits, en ligne et s’adressant à un large public seront bientôt accessibles à partir de janvier 2014.

Par ailleurs, les universités françaises participent à développer cette nouvelle approche pédagogique en lançant leurs « propres » MOOCs. L’EMLYON Business School vient de lancer un cours en ligne sur « l’entrepreneuriat » ; il s’agit du premier MOOC d’une école de management en France. L’Ecole Centrale de Lille propose une formation gratuite et certifiante à « la gestion de projet ». La première édition a été organisée du 18 mars au 20 avril 2013 avec 3600 participants et 1761 certificats décernés, soit un taux de réussite global de 66%. La seconde session de ce MOOC a eu lieu du 16 septembre au 20 octobre de la même année.

HelloMentor montre les limites des MOOCs

Même si les MOOCs présentent plusieurs aspects positifs et constituent une véritable révolution dans les méthodes d’apprentissage en ligne, ils renferment également des points négatifs. L’infographie d’HelloMentor dresse la liste des inconvénients et des  limites des MOOCs.

Le taux d’abandon des apprenants dans les formations ouvertes à distance reste le problème qui inquiète le plus les acteurs des MOOCs. Si les inscriptions aux MOOCs sont massives, le taux d’abandon l’est aussi : autour de 95% ! En effet, seulement 2% des inscrits français aux différents MOOCs ont suivi la formation jusqu’au bout. Les MOOCs anglophones ne font pas l’exception et le taux d’abandon reste très élevé.

La question des coûts se pose également car le coût d’entretien de ces formations n’est pas négligeable, elles demandent une certaine maintenance et mise à jour des outils informatiques d’où la montée des certifications payantes. Un aspect qui contraste avec la règle de la gratuité des cours massifs et ouverts à tous.

 

Les MOOCs débarquent en France - Une infographie du phénomène :: HelloMentor.co

Articles similaires :

  1. Cours Académiques de France
  2. L’université française s’ouvre à l’enseignement en ligne à partir de janvier 2014
  3. Le marché du e-learning atteindra un chiffre d’affaires de 8 milliard d’Euros en 2016