Après l’université Rennes 2 et ses 300 inscrits en études celtiques, le breton frappe à nouveau et en force cette fois-ci. Le plus ancien et le plus prestigieux établissement d’enseignement supérieur aux Etats-Unis, Harvard, ouvre ses portes à la langue régionale !

L’université Rennes 2 signe un accord de coopération avec l’université de Harvard

L’Université de Rennes 2 a annoncé samedi 23 août dans un communiqué de presse la signature d’un accord de coopération avec la prestigieuse Université de Harvard. L’accord, initié en 2010 lors de conférences données à Harvard par des universitaires du Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRBC), donnera lieu à des cours de langue celtique accompagnés par l’enseignement de la culture et de l’histoire de la Bretagne car « on ne peut pas faire de la langue sans culture », précise Gwendal Denez, directeur adjoint du département breton à Rennes 2.

C’est une nouvelle qui n’est pas passée inaperçue vu l’importance qu’elle acquiert aussi bien pour l’Université de Rennes que pour la culture bretonne absente de l’univers anglo-saxon. En effet, Harvard était intéressé par le fait que le breton soit une langue vivante vu l’importance de cette langue régionale dans l’histoire occidentale. Cet intérêt pour la langue celtique de la part d’une si ancienne et prestigieuse université donne évidemment une certaine fierté aux bretons mais aussi participe à assurer une bonne renommée à l’université rennaise.

Un système d’échange et de séminaires internationaux

Le programme aura un double objectif : « enrichir l’étude des langues, littératures et culture auprès des étudiants de master et de doctorat » et « intensifier la collaboration de recherche pour les enseignants chercheurs des deux universités », selon le communiqué de presse de l’université de Renne 2.

Sur le plan pratique, le processus semble clair et réalisable, l’enseignement du breton à Harvard aura lieu dans le cadre de séminaires réguliers organisés par le département de Breton et d’Etudes Celtiques de l’université de Renne, comme l’a indiqué Yann Bevant, chercheur au site rennais du Centre de recherches bretonnes et Celtiques (CRBC).

Par ailleurs, l’accord prévoit des échanges d’étudiants et d’enseignants entre les deux universités partenaires. Un programme prometteur où les trois cents étudiants de breton à l’université Rennes 2 auraient la chance d’obtenir  un séjour  d’un semestre minimum à Harvard et avoir le privilège d’étudier dans le plus fameux établissement des Etats-Unis.

Articles similaires :

  1. Macmillan Digital Education acquiert Maths Doctor pour améliorer ses services e-learning
  2. Culture et Formation