formation à distance

Face aux changements, surtout dans le domaine socio-économique, il est devenu urgent d’adapter la formation à distance aux nouvelles pratiques. Le sujet a notamment été traité lors des douzièmes rencontres du Fffod, qui se sont tenues la semaine dernière à Poitiers.

Établir des stratégies commerciales et marketing

Les douzièmes rencontres du Fffod (Forum français pour la formation ouverte et à distance) se sont tenues les 19 et 20 janvier derniers sur le site du Cned, à Poitiers. Cette rencontre a permis aux acteurs du secteur de se pencher sur les réformes à faire et les nouvelles stratégies à adopter pour s’adapter aux pratiques actuelles. Parmi les actions préconisées par les groupes de travail, l’on citera une meilleure maitrise des stratégies marketing et commerciales, des outils qui permettront aux organismes dédiés de mieux faire face à la concurrence. En effet, avec l’entrée en scène des nouvelles structures comme les universités spécialisées et le coaching, la formation à distance doit s’aligner aux nouvelles pratiques et essayer d’offrir de meilleurs services.

Pour valoriser la formation à distance, il est également impératif de se pencher sur les questions d’offres et de demandes et d’essayer de les faire balancer.  Actuellement, 3% des organismes de formation font la moitié du chiffre d’affaires dans le secteur, ce qui vient démontrer qu’il est nécessaire de rééquilibrer l’offre et d’investir dans le service humain.

Faire évoluer la représentation collective

La rencontre entre les groupes de travail et les organismes de formation à distance a également permis de lever un autre impératif, celui de faire évoluer la représentation collective de la formation à distance. L’idée est d’améliorer les partenariats avec les organismes dédiés et d’optimiser les niveaux de qualification de manière à booster le secteur. Par ailleurs, les acteurs de la formation doivent penser à équilibrer l’argument du retour sur investissement avec celui de la qualité, sans quoi tout cela ne servirait à rien.  Enfin, pour réussir à attirer le public vers la formation à distance, il faudra penser à se tourner vers la nouvelle technologie et à cet effet, les réseaux sociaux apparaissent comme de bonnes alternatives.  En effet, ce sont des plateformes de rencontre idéale pour les intervenants, les stagiaires et les apprenants. Ils pourront échanger des idées, partager des expériences et conseillers sur les meilleures plateformes de formation. Cette idée de partage devrait également permettre de mieux faire connaitre la formation à distance au public, professionnel et particulier confondus, qui souhaiteraient se spécialiser dans un domaine particulier.

En démocratisant ainsi les modalités de formation, il sera possible d’attirer plus de public vers la formation à distance, ce qui va permettre de booster le secteur. Les actions partagées lors de la rencontre, s’ils sont menés à bien, devraient également aider à mieux faire connaitre le secteur et à attirer plus de public. Dans tous les cas, la formation à distance a encore de beaux jours devant elle et au vu de toutes les nouveautés recensées ces dernières années, ce qui est sûr c’est que c’est un secteur porteur.

Articles similaires :

  1. Tunisie : Poulina lance une formation à distance en langues
  2. Formation à distance pour l’école d’ingénieur des Arts et Métiers ParisTech
  3. Peut on faire une formation à distance en décoration?