La nouvelle a été annoncée par Fleur Pellerin, la ministre déléguée des PME, de l’Innovation et de l’Économie Numérique, lors d’une interview accordée au journal Le Figaro le 27 août 2013.La ministre a déclaré son intention de  créer une école de l’entrepreneuriat et ce après avoir organisé des Assises sur le sujet durant le premier semestre 2013. Des décisions importantes pour soutenir les PME ont été prises ; des décisions qui vont être suivies par d’autres mesures au cours des mois à venir.

L’initiative de Fleur Pellerin pour soutenir les entrepreneurs

L’appel lancé par la ministre constitue une idée  inédite qui contraste avec les cursus de formation traditionnels jusque là connus et vient au secours des gens bénéficiant d’un certain potentiel et  intéressés par la création d’entreprise mais n’ayant ni le temps ni les moyens de suivre une formation traditionnelle. Une initiative efficace qui répond à un besoin réel car le nombre de services destinés aux entrepreneurs est important mais très diffus et discontinu. Cette école viendrait accompagner les créateurs et la formation serait concrète et continue, contrairement à la formation magistrale. Elle permettrait un partage d’expérience entre les entrepreneurs. En effet, tous les entrepreneurs passent par les mêmes cycles et se heurtent aux mêmes obstacles que leurs prédécesseurs. Ils perdent leur temps et leur argent à refaire les mêmes erreurs.

L’école aurait alors pour vocation de faciliter l’accès à la création d’entreprise à tous ceux qui y aspirent. Elle dispenserait des formations et des conseils pour répondre aux besoins opérationnels des créateurs ou repreneurs d’entreprise. La création d’une école de l’entrepreneuriat permettrait aux gens appartenant à des classes sociales différentes et à des tranches d’âge variés de se lancer eux aussi dans cette aventure.

En attendant une décision qui vient mettre à jour une forme et un fonctionnement précis de cette école, le rêve de Fleur Pellerin est d’arriver à instaurer un système souple et accessible à tout le monde sans les contraintes classiques de diplôme ou d’âge. Elle souhaite mettre en ligne une plateforme  en mesure de répondre aux attentes des créateurs potentiels d’entreprises en leur proposant des  enseignements et des conseils adéquats.

Les internautes interagissent et donnent leurs avis

Fleur Pellerin a demandé aux internautes de proposer des idées à travers l’espace contributif qu’elle a lancé spécialement pour le projet. La ministre cherche à recueillir les réactions et suggestions des internautes sur le fonctionnement de l’école, ses contenus pédagogiques, les modalités d’enseignement, l’organisation de la plateforme de e-learning….Elle estime qu’il est très important de partir sur la base des expériences et des ressources pédagogiques existantes avant de préciser la forme que prendra cette Ecole de l’entrepreneuriat ainsi que le plan d’action permettant sa mise en place.

La réaction des internautes était plutôt encourageante. En effet, le site a recueilli une centaine de commentaires; nombre qui pourrait se multiplier dans les semaines à venir.

Articles similaires :

  1. Le groupe 2MI lance une nouvelle école en ligne
  2. Formation à distance pour l’école d’ingénieur des Arts et Métiers ParisTech
  3. Une plateforme e-learning pour la lutte contre le trafic humain