moocstarter plateforme de mooc

digiSchool passe à la vitesse supérieure en lançant en parallèle de sa nouvelle plateforme digiSchool.com, qui sera inaugurée pour la fin du 1er trimestre 2014, le service moocStarter : un dispositif inédit de création de cours à la demande. La plateforme sera consultable en 5 langues : anglais, allemand, espagnol, portugais et français.

DigiSchool, le leader français de l’éducation numérique

Deux jeunes Français, Thierry Debarnot et Anthony Kuntz, sont à l’origine de digiSchool considéré comme l’un des pionniers de l’éducation numérique en France. Ce site propose un large éventail de documents, exposés, vidéos, fiches de cours, exercices mais aussi applications iOS et Android ainsi que Bac ES, S, L ou encore « Documents étudiants » et la nouvelle rubrique « Note ton cours » adressée aux enfants.

Il compte 3,4 millions d’inscrits et ses applications connaissent un succès énorme. En effet,  « Brevet des collèges » a été téléchargé 200.000 fois en 2013 uniquement. Par ailleurs,  digiSchool a reçu en novembre dernier le prix palmarès Technology Fast 50 en Rhône-Alpes de Deloitte. La start-up a réalisé une croissance de 1 263% en cinq ans et ses créateurs ont l’intention d’atteindre 10 millions d’euros de chiffre d’affaires. Leur objectif est de faire de digiSchool un acteur de référence dans le monde face aux plateformes numériques anglophones telles que Coursera aux Etats-Unis. « Nous souhaitons consolider notre position de leader en faisant des acquisitions de contenus éducatifs numériques ou non« , déclare Thierry Debarnot. Le mardi 10 décembre, les deux jeunes entrepreneurs ont annoncé le lancement de deux projets : la nouvelle plateforme internationale digiSchool.com en cinq langues ainsi que le service inédit de création de MOOCs à la demande : moocStarter.

Des cours en ligne choisis par les internautes

Les massive open online courses connus sous l’abréviation MOOCs gagnent de plus en plus du terrain en France. ils font le sujet de toutes les discussions éducatives portant sur les nouvelles formes d’apprentissage. On assiste en effet à la multiplication de plateformes qui hébergent les MOOCs notamment après le lancement de France Université Numérique.

La spécificité de moocStarter réside dans le fait de laisser le choix aux utilisateurs du thème des cours en ligne, ce qui constitue une première par rapport aux autres plateformes. Le dispositif se base sur un principe assez simple :  » Il suffira de faire des propositions et lorsque l’une d’elle réunira suffisamment de suffrages, nous financerons la création d’un MOOC, ces cours en ligne gratuits et ouverts à tous « , explique Thierry Debarnot.

L’opération se compose en fait de 4 étapes : chaque membre peut proposer un MOOC ; l’équipe digiSchool sélectionne les MOOCs les plus prometteurs ; la communauté vote pour les MOOCs qu’elle souhaite soutenir ; moocStarter produit les MOOCs les plus populaires en trouvant un professeur et une école ou une université. Ainsi, chaque membre sera alors acteur de la plateforme digiShool.com. Des propositions ont déjà été émises comme  » Bien préparer un discours  » ou  » Construire une appli mobile « . Un modèle original qui a valu aux entrepreneurs la visite de Gilles Braun, en charge du numérique éducatif au Ministère de l’Education Nationale ainsi que celle de Fleur Pellerin, la Ministre en charge de l’Innovation et de l’Economie Numérique, qui a salué les efforts et la performance de la plateforme.

Accessible sur tous les supports numériques (web, tablette, smartphones), digiSchool.com compte proposer une offre gratuite de qualité. Thierry Debarnot explique le concept comme suit : « Notre idée est de fédérer tous les contenus éducatifs gratuits sur tous les supports numériques : sites web, smartphones et tablettes« .  L’entreprise installée à Lyon fera les premiers tests du projet dans cette ville. Et les studios d’enregistrement sont déjà prêts.

Articles similaires :

  1. EMLYON Business School lance un cours en ligne gratuit sur l’entrepreneuriat
  2. Rythmes scolaires à Paris : NKM lance une plateforme en ligne pour les mécontents
  3. Cours en ligne : le Ministère de l’Enseignement Supérieur publie deux guides pour la conception des MOOCs