MOOC

Le colloque Eco-campus 3 fut l’occasion de présenter le Mooc « Consommer responsable », une formation en e-learning à laquelle participe des enseignants-chercheurs de l’université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense.

Quand le MOOC se met au vert

COP 21, la Conférence climat de Paris se déroulera du 30 novembre au 11 décembre 2015 et ce sera l’occasion de discuter de l’avenir de la planète. À côté, les préparatifs vont bon entrain, car plusieurs Mooc sur le développement durable sont actuellement en développement. Destinés aux étudiants, mais aussi élaborés pour la formation continue, les MOOCs semblent bien se mettre au vert.

Avec plus de 11.600 inscrits, le MOOC sur l’agroécologie de l’université de Montpellier, SupAgro, lancé en septembre, fut le premier à être dévoilé. Le MOOC Consommer responsable pour l’Université Paris-Lumières a quant à lui, été dévoilé en octobre dernier et a déjà attiré des milliers d’apprenants de tous azimuts. L’école de commerce Audencia, elle, à travers son MOOC RSE et création de valeur ont choisi de se tourner vers la problématique de la responsabilité sociétale des entreprises. A noter que la formation a débuté hier.

MOOC : Comment maitriser les couts ?

Si les MOOC se multiplient, c’est parce qu’il y a, à la clé, l’obtention du label COP21. Le MOOC du CNAM qui traitait des questions en rapport avec les défis énergétiques et risques sanitaires dans les transports fut notamment le premier à l’obtenir. Par ailleurs, ce sera l’occasion pour les éditeurs d’apporter leur part à l’amélioration des formations à distance. Des sujets porteurs, des idées innovantes et adaptées à tous les niveaux de connaissance, voilà ce qui attend les apprenants des MOOC portant sur l’écologie et la préservation de l’environnement.

Pourquoi opter pour les MOOCs ?

Les MOOCs ne s’adressent plus uniquement aux étudiants, ils intéressent de plus en plus les professionnels. En effet, le MOOC est une forme d’apprentissage de choix pour ceux qui souhaitent continuer à apprendre tout au long de leur vie. Et comme les besoins en formation continue ne cessent d’être de plus en plus exigeants, il faudra que la qualité soit au rendez-vous pour les éditeurs.

Créée en juin 2005 et soutenue par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche., l’Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED) est l’une des sept Universités Numériques Thématiques (UNT) de France. Leur premier MOOC a été lancé en septembre de l’année dernière et portait sur l’Économie circulaire et innovation.  Pour rappel, cette formation continue en e-learning leur a permis d’attirer plus de 9.000 participants. Depuis, l’UVED a développé d’autres MOOCs dont celui portant sur le développement durable et leurs principales cibles restent les professionnels.

Un MOOC pour les étudiants

Il convient également de rappeler que les MOOCs ne sont pas uniquement destinés aux professionnels. En effet, les MOOCs portant sur le développement durable rassemblent de nombreuses thématiques (santé, économie, géographie, etc.), ce qui fait que les étudiants peuvent très bien choisir les modules qui correspondent au mieux à leurs besoins et au type de cursus qu’ils souhaitent suivre.

Les MOOCs peuvent être complétés par des cours en présentiel, ce qui permet aux apprenants d’obtenir des compléments d’information sur les cours proposées en ligne. Entre les vidéos, les sessions audio enregistrées et les fichiers à imprimer, les apprenants ont accès à tous les supports pédagogiques disponibles.

Articles similaires :

  1. ‘‘Les MOOCs débarquent en France’’, une infographie de HelloMentor
  2. Corine Perrot, responsable pédagogique de Karis Formations
  3. Les SPOCs débarquent et concurrencent les MOOCs