elearning

Après les MOOCs, les COOCs et le blended learning viennent révolutionner le monde de la formation professionnelle.  En effet, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser à ces nouveaux outils digitaux, c’est ce qui leur a d’ailleurs permis de booster les compétences de leurs salariés et collaborateurs.

MOOCs et COOCs : la formation à distance comme pilier de l’évolution

L’e-learning s’est imposé comme la solution idéale pour les entreprises souhaitant optimiser la formation de leurs salariés et collaborateurs. La Société Générale, Nestlé ou encore Renault ont notamment choisi de suivre cette voie et de se laisser séduire par ces nouvelles plateformes éducatives.

Après les Massive Open Online Courses (MOOCs), qui ont révolutionné l’enseignement, les Corporate Open Online Courses (COOCs) se posent désormais comme la suite de l’évolution tant attendue, ouvrant sur de meilleures compétences. Si les formations en salle subsistent encore, il reste que le COOCs, surtout le gaming, a permis de booster les méthodes d’apprentissages. Basé sur un concept ludique et des techniques d’apprentissage flexibles et résolument efficaces, l’e-learning ne cesse d’enregistrer une belle progression depuis ces dernières années.  La cause ? Le faible coût de cette méthode permet aux entreprises de réduire les dépenses liées à la formation et aux salariés d’apprendre à leur propre rythme grâce à un enseignement collaboratif. L’autre avantage de ce type de formation, c’est qu’il est possible d’opter pour une formation en interne ou en externe.

La plateforme LMS (Learning Management System) est notamment à retenir en interne surtout pour les entreprises souhaitant proposer des modules de formation spécifiques tandis que l’externalisation est à garder pour celles qui souhaitent garder des formations standards.

Le blended learning : l’avenir de la formation

Si en Royaume-Uni, les formations au distanciel gagnent peu à peu du terrain et tendent à détrôner la formation en salle, en France, on assise à l’apparition de la blended learning ou formation mixte qui allie le le présentiel au distanciel. Ainsi, les adeptes de la formation en salle n’auront pas à craindre qu’elle disparaisse au profit de la formation à distance.

 L’idée est d’équilibrer au mieux les deux méthodes d’apprentissages et d’induire petit à petit les nouvelles technologies dans les méthodes de formation. D’ailleurs, avec l’arrivée de la 4G qui permet aisément d’accéder aux fichiers vidéo et l’apparition des nombreux supports multimédias sur lesquels on peut se connecter aux plateformes d’apprentissages, l’évolution est en route. Les acteurs de la formation professionnelle en ligne misent sur de nouveaux concepts pour redorer l’image de l’e-learning. En effet, elle a longtemps pâti d’une réputation peu engageante, mais avec les nouvelles plateformes d’apprentissages qui offrent de découvrir des quizz, des vidéos et diverses applications de toute sorte, elle gagne à séduire.

La formation collaborative se pose alors désormais comme le nouveau protocole pédagogique à adopter pour toutes les entreprises souhaitant se distinguer de la concurrence et répondre aux demandes et aux besoins de leurs salariés et ainsi les fidéliser.

En somme, la formation 2.0 combinée à la blended learning s’annonce comme l’avenir des entreprises qui souhaitent mettre à jour leurs techniques de formation. Avec l’incursion du numérique, l’évolution des contenus pédagogiques et les modules spécifiques à l’entreprise, il parait plus probable que le digital learning vienne remodeler les bases de l’apprentissage, la rendant plus moderne, mais toujours aussi accessible.

Articles similaires :

  1. e-learning : L’Afpa collabore avec Orange
  2. Sourdoués e-learning : un campus pour les sourds
  3. Microsoft participe au développement du e-learning en Afrique